Joseph

exhibition ‘échos”, Musée Nissim de Camondo, Paris, 2011, photo : Aurélien Mole

2005–

Electric heating pad, sofa / bench / chair
Limited editions (variable dimensions)
Unique pieces

Coussin chauffant électrique, canapé/banquette/chaise
Editions limitées (dimensions variables)
Pièces uniques

Comment signifier l’absence d’un être qui s’en est allé ? S’appropriant un objet du musée, Charlotte Seidel produit avec Joseph une oeuvre sensible, comme une réponse à cette question. Une poésie discrète émane de cette installation, paroxysme du parcours en trompe l’oeil de l’exposition ‚échos‘. Imperceptible, la pièce de Charlotte Seidel doit être éprouvée par le visiteur pour exister ; comme une activation d’une mémoire de l’absence. Pour l’artiste, « ce qui reste, c’est peut-être un siège peluché, un cheveu, l’odeur, une trace sur le coussin… ou pour un petit moment la chaleur que [ton] corps laisse. »

[extrait du guide du visiteur, exposition ‚échos‘, Musée Nissim de Camondo, Paris 2011]

exhibition, ‚Eine Enzyklopädie des Zarten‘, Schlossmuseum, Weimar 2015 ; photo : Christian Rothe
exhibition ‚Eros & Thanatos’, Oper Erfurt, 2005
Create your website at WordPress.com
Get started
%d bloggers like this: